L'insolent Parisien

L'insolent Parisien

Depuis 2002 Guillaume Leleu chahute le monde du thé avec l’insolence de son talent. Il a gardé le regard de
l’enfant espiègle et émerveillé, et avoue que « La seule façon de prendre un thé, c’est de l’aimer ».


L’EMPREINTE D'UN ARTISTE INSOLENT

Pour Guillaume Leleu, le thé s’est imposé comme une évidence.
Il prêtait sa plume à l’exercice complexe de décrire avec des mots les saveurs des thés envoyés par un grand maître de thé. C’est aujourd’hui dans le secret de son laboratoire en bord de Seine, qu’il exprime son talent de nez.

Derrière son allure « d’enfant terrible » du thé, se cache un professionnel reconnu qui allie avec brio tradition et innovation, témoignant avec humilité le respect pour la source même de cet univers, le thé. Car selon lui, il ne faut jamais oublier que trois éléments sont indispensables pour faire un bon thé : le ciel, la terre, et les hommes.

Mélanges de maître, thés d’exception, détails délicats, l’empreinte de l’artiste surgit et nous fait voyager, porteuse de beauté. Guillaume Leleu a atteint l’inaccessible pour bon nombre de créateurs : tendre à l’universel en dessinant un sourire sur chaque visage, grâce à une tasse de thé. Comme un trésor intime et personnel.
On ne peut rêver plus jolie récompense.

LE MYTHE DE L'INSOLENT PARISIEN

L'Insolent parisien signe les créations de la maison THEODOR. L'inspiration de l'Insolent parisien s'incarne autour de seize essences qui dessinent la palette aromatique du thé de manière insolente et poétique.
Insolente, car elle invite à emprunter des chemins de traverse, à accueillir l'imprévu.
Poétique, car elle nous fait découvrir des horizons qui basculent et bousculent notre regard, nos sens, nous entraîne au hasard du désir, d'étonnement en surprise, et nous invite à nous émerveiller devant le quotidien parisien revisité.